Notre objectif d’ici 2030 est d’être le référent intégré, indépendant et engagé dans la neutralité carbone des territoires. Pour cela, en 2018 et pour la première fois de son histoire, Idex a calculé son empreinte carbone accompagné par Carbone 4, premier cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie carbone.

Une comptabilité carbone sur les 3 scopes définis par l’Ademe et la majeure partie des catégories d’émission, comme l’illustre le schéma ci-dessous :
 

scope calcul bilan carbone

Les chiffres clés de 2020

En 2020, Idex a émis 1 001 992 tonnes de CO2, voici la répartition par catégories :

Scope 1 - Sources fixes de combustion et émissions fugitives = 66%
Scope 3 - Amont : achats de produits et service = 15%
Scope 3 - Amont : amont de l’énergie = 9%
Scope 3 - Aval : déchets = 4%
Scope 3 - Amont Amortissements = 4%
Scope 2 : consommation électrique = 1%
Scope 3 - Amont : déplacements = 1%

La combustion d’énergies fossiles sur les sources fixes de combustion est le poste principal émetteur principal chez Idex. Néanmoins, l’activité d’Idex participe également à éviter des émissions à ses clients.

D’après des méthodes de calcul de l’Ademe et de la Fedene, les différentes activités du groupe ont participé à éviter 406 146 tonnes de CO2 chez nos clients. Avec un taux de 53,2% d’EnR&R produit par ses réseaux de chaleur, Idex a encore progressé de 1,3 point en deux ans.

L'empreinte carbone d'Idex en un coup d'œil

Une trajectoire bas carbone en déploiement

Pour formaliser son engagement dans la neutralité carbone des territoires, une trajectoire bas carbone a été identifiée. Elle permettra à Idex d’être conforme aux objectifs de la Stratégie Nationale Bas Carbone, feuille de route de l’Etat Français pour respecter les Accords de Paris. 

 

 

Un cœur de métier agissant directement sur nos émissions

Notre mission, accélérer la transition énergétique en valorisant des solutions locales et décarbonées, diminue directement les émissions liés aux sources fixes de combustion (Scope 1 - poste 1) et à la consommation d’électricité (scope 2 - poste 6), via des solutions  pour décarboner les territoires, économiser les énergies et les ressources et favoriser le passage au bas carbone notamment. 

 

Des infrastructures qui se verdissent

Nos réseaux de chaleur à 53,2% d’EnR&R ne cessent de se verdir, avec comme parfaite illustration, notre réseau d’Idex La Défense. A partir de 2023, le premier quartier d’affaires européen de la Défense sera chauffé grâce à la biomasse. Le biofuel aujourd’hui utilisé pour alimenter la chaufferie sera remplacé par des agropellets. Fabriqués à partir de matières premières d’origine agricole (déchets verts, paille de colza ou maïs, miscanthus, coque de noix, noyaux d’olives, sarments de vignes), cette solution baissera considérablement l’impact énergétique du quartier, réduisant de 54 000 tonnes et donc les émissions liés aux sources fixes de combustion (Scope 1 - poste 1).

 

Un challenge de sensibilisation de nos collaborateurs

Le 18 janvier 2021, l’ensemble du personnel du groupe a été invité à participer à un concours innovant, le challenge Energic, pour fédérer et rendre les collaborateurs acteurs au quotidien de la réduction des émissions de CO2. Un dispositif qui sensibilise aux éco-gestes sur différents thèmes et notamment sur la consommation énergétique des locaux (Scope 2 - Poste 6).

Au terme de la première saison, 1 300 collaborateurs étaient inscrits, soit plus d’un tiers du personnel du groupe !

La maîtrise de l’impact environnemental de nos achats

Plusieurs actions sont engagées pour maîtriser le risque environnemental de nos achats et ont un effet sur les émissions de ce poste (Scope 3 - Poste 9), et cela dans l’ensemble de notre processus achats. 

Dès la phase de sélection des fournisseurs,  des critères RSE sont intégrés dans nos appels d’offres, et une clause de développement durable est présente dans tous nos contrats-cadres. 

La RSE est aussi prise en compte au cours de la relation contractuelle ; et notamment lors de l’évaluation annuelle de nos fournisseurs stratégiques puisque  nos score-cards ont un volet RSE/QSE. Les fournisseurs sont également incités à progresser et à proposer des solutions plus durables.  

Depuis un an, Idex a mis en place un partenariat avec Ecovadis, plateforme d’évaluation extra-financière (RSE). En 2021, 66% de nos fournisseurs référencés ont été évalués. L’objectif est d’identifier les forces de nos fournisseurs ou les points d’amélioration, pour une meilleure maîtrise des risques environnementaux et favoriser la réduction de leur impact carbone. 

Les achats chez Idex sont réalisés quasi-exclusivement auprès de fournisseurs français. En 2021, lors de l’appel d’offres sur les vêtements de travail, la décision a été prise de ne plus faire produire nos vêtements en Asie mais uniquement en France et au Maghreb Enet avec des tissus 100% français et européens. 

Enfin, notre direction RSE participe à l’audit de nos fournisseurs donnant l’occasion d’engager des actions concrètes pour réduire l’impact environnemental.

Le développement de déplacements durables

Également, une réduction des émissions de notre flotte automobile est engagée (Scope 3 - Poste 13)  avec la mise en place de boîtiers de télématiques sur notre flotte automobile, de tableaux de bord de suivi de la consommation et d’alternatives à la voiture sur des sites pilotes.

Cette action contribue aux objectifs de développement durable :

ODD