Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a présenté 25 propositions pour renforcer l’attractivité des réseaux de chaleur et de froid en France. L’objectif : multiplier d’ici 2030 par 5 les quantités d’énergie thermique délivrées par rapport à 2012.

Après avoir conclu des groupes de travail sur l’éolien, le photovoltaïque et la méthanisation, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire s’attaque aux réseaux de chaleur et de froid ! Le gouvernement continue d’intensifier sa politique environnementale en prenant 25 décisions pour développer les réseaux de chaleur sur le territoire français. Une nouvelle importante pour le développement de notre activité réseaux.

Aujourd’hui, le groupe Idex exploite 50 réseaux de chaleur et de froid sur les 760 présents dans le paysage énergétique français. Un nombre qui gagne à évoluer tant ce procédé vertueux permet de valoriser des ressources locales telles que la géothermie, la biomasse ou encore la méthanisation. C’est au total 56% de la production de cette filière qui est aujourd’hui issue des énergies renouvelables et de récupération et l’ambition du gouvernement est d’augmenter ce taux à 74% d’ici 2023.

Pour accélérer le développement des réseaux de chaleur et inciter les collectivités territoriales à avoir recours à ces installations, le groupe de travail a défini 25 actions à mener avec 5 objectifs principaux :

  • accroître la mobilisation et l’attractivité des réseaux,

  • améliorer l’information et la protection des consommateurs,

  • renforcer la compétitivité économique des réseaux,

  • contribuer au verdissement de l’énergie livrée par les réseaux,

  • valoriser l’innovation et investir dans la Recherche & Développement

Retrouvez l’ensemble de ces décisions dans ce document publié par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.