Retour aux articles Comment financer l'installation d'ombrières PV et de bornes IRVE pour les foncières ? Copier l'url
Dans un contexte où la transition énergétique devient une priorité, les foncières se trouvent souvent au premier plan de l'innovation en matière de durabilité. Que vous soyez une entreprise foncière à la recherche d'opportunités d'investissements directs ou intéressées par des modèles moins conventionnels comme le tiers financement, comprendre les diverses voix peut transformer un projet d'énergie renouvelable de vision à réalité. L'élaboration d'une stratégie de financement astucieuse devient dès lors essentielle. Alors, comment les foncières peuvent-elles tirer parti des financements disponibles pour transformer leurs espaces tout en capitalisant sur les incitations économiques et environnementales ? Idex vous guide dans l'univers des options de financement pour démystifier ce processus et mettre en lumière les itinéraires les plus prometteurs pour équiper vos propriétés de technologies vertes (bornes IRVE ou les ombrières PV).

Contexte réglementaire et implications pour les foncières

Le cadre réglementaire autour des énergies renouvelables évolue constamment, poussant les foncières à s'adapter rapidement pour rester compétitives et conformes. Les législations comme la loi LOM (d’Orientation des Mobilités) et la loi APER (accélération des énergies renouvelables) en France façonnent activement les investissements des foncières. Comprendre ces réglementations devient donc essentiel pour maximiser les avantages et minimiser les risques.

 

Aperçu des normes actuelles

La Loi d'Orientation des Mobilités (LOM) exige l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques dans les parkings dès 20 places. D'autre part, selon la loi APER, tout espace de stationnement de plus de 1500 m² doit être équipé d'ombrières photovoltaïques.

 

Bénéfices réglementaires pour le secteur foncier

Concernant les ombrières solaires, les foncières peuvent bénéficier de la prime à l'autoconsommation et du tarif de rachat photovoltaïque. Ces dispositifs financiers aident à amortir le coût des installations, en rendant les investissements initiaux plus accessibles et en accélérant le retour sur investissement. En tirant parti de ces bénéfices, les foncières peuvent non seulement améliorer leur bilan environnemental mais aussi augmenter la valeur de leurs actifs immobiliers sur le long terme.

Ombrières et bornes de recharge : quelles sont les options de financement pour les foncières ?

En réalité, il existe différentes avenues de financement qui permettent aux entreprises d'investir dans les ombrières solaires et les bornes de recharge. Ces modèles économiques varient de l'investissement direct à des approches plus flexibles comme le tiers financement, chacun offrant des avantages spécifiques selon les besoins. 

 

Le tiers financement : une solution clé

Le projet en tiers financement est une méthode attrayante pour les foncières qui préfèrent éviter les dépenses capitales initiales. Ce modèle est simple, un investisseur externe finance l'installation, que la foncière rembourse progressivement sur les années à venir.

 

Modèles économiques : autoconsommation, injection ou revente ? 

Les foncières ont la possibilité de choisir entre 3 modèles économiques principaux pour la gestion de l'énergie produite par les ombrières photovoltaïques et les bornes de recharge : l'autoconsommation, l'injection ou la revente. 

  • L'autoconsommation consiste à utiliser directement l'énergie générée pour les besoins propres de la propriété, minimisant ainsi la dépendance aux réseaux électriques externes et réduisant les coûts d'électricité. 

  • L'injection, de son côté, implique l'alimentation de l'excédent d'énergie directement dans le réseau public, souvent accompagnée de compensations financières sous forme de crédits ou de tarifs préférentiels. 

  • Enfin, la revente permet aux foncières de vendre l'énergie excédentaire à d'autres parties, telles que des locataires ou des entreprises voisines, créant ainsi une nouvelle source de revenu. 

Chaque modèle présente des avantages uniques et peut être adapté selon les objectifs stratégiques et les contraintes opérationnelles de la foncière.

Quelles stratégies contractuelles permettent de minimiser les coûts initiaux pour les foncières ?

Pour alléger l'impact financier des investissements initiaux en ombrières photovoltaïques et bornes IRVE, les foncières peuvent adopter des stratégies contractuelles judicieuses. Il est important de noter que, dans de nombreux cas, la foncière n'a pas nécessairement un intérêt direct dans ces installations, sauf pour se conformer à la réglementation. Vous vous demandez comment le projet peut-il être bénéfique ? Et bien ces projets peuvent apporter des avantages indirects tels que l'amélioration de l'image de marque, la création d'un environnement plus attractif pour les locataires mais c’est aussi une histoire de contrat. 

 

Contrats directs avec amortissement pour les foncières

Les contrats directs avec amortissement permettent aux foncières de financer les installations sans subir une charge financière immédiate. Ces contrats prévoient le remboursement des coûts d'installation sur une période prolongée, souvent via les économies réalisées grâce à la réduction de la consommation d'énergie ou les revenus générés par la vente de l'excédent d'énergie. Ce type de contrat offre une flexibilité financière, permettant aux foncières d'améliorer leurs propriétés sans compromettre leur liquidité.

 

Répercussions des coûts sur les locataires

Dans certains cas, les foncières peuvent choisir de répercuter une partie des coûts d'installation des ombrières photovoltaïques et des bornes de recharge sur les locataires. Cette stratégie se traduit souvent par des augmentations modérées des loyers, justifiées par les améliorations de l'efficacité énergétique et la disponibilité de nouvelles installations. Toutefois, cette approche requiert une communication claire et une gestion des attentes, car elle doit offrir des bénéfices tangibles aux locataires, comme des réductions des coûts énergétiques ou un accès amélioré à des services de recharge.

Comment se passe la gestion des contrats en situation de location ?

La gestion des contrats de solutions photovoltaïques en location requiert une approche stratégique, engageant foncières, locataires et fournisseurs dans un partenariat qui définit clairement les responsabilités et aligne les intérêts pour une durabilité partagée. Ces arrangements sont importants  pour le succès à long terme des projets énergétiques sur les propriétés louées.

 

Fonctionnement du contrat tripartite : locataire, propriétaire, fournisseur

Dans les arrangements contractuels tripartites, les foncières, les locataires et les fournisseurs d'énergie collaborent pour mettre en place des solutions photovoltaïques et des bornes de recharge. Ce type de contrat partage les coûts et les bénéfices entre toutes les parties, optimisant ainsi les investissements tout en distribuant les responsabilités. Il est souvent utilisé pour faciliter l'installation et la gestion des infrastructures énergétiques dans des bâtiments loués, où les investissements initiaux et les bénéfices à long terme doivent être équilibrés entre les différentes parties prenantes.

 

Responsabilités et avantages pour chaque partie

Chaque partie dans un contrat tripartite a des responsabilités et des avantages clairement définis. Les foncières s'occupent généralement de l'organisation et du financement de l'installation initiale, tandis que les locataires bénéficient d'une réduction des coûts énergétiques et d'une amélioration de leur empreinte écologique. Les fournisseurs d'énergie, de leur côté, garantissent la maintenance et, dans certains cas, gèrent la vente de l'excédent d'énergie au réseau. Ce modèle encourage la durabilité et l'efficacité, tout en soutenant les objectifs environnementaux et financiers de chaque partie impliquée.

Les derniers articles